L’utilisateur final de notre produit de connexion entre le monde réel et le Web ne se sent jamais observé, par son employeur par exemple. Il demande plutôt à ce qu’on le reconnaisse parce que notre technologie permet d’améliorer son expérience et ça, c’est une grande victoire pour nous.
– Jeffrey Dungen, cofondateur et PDG de reelyActive

reelyActive, chef de file mondial des systèmes de localisation en temps réel BYOD (Bring Your Own Device), permet en quelque sorte à ses clients d’observer le monde réel comme s’il s’agissait de pages Web, en vue d’optimiser ce qui importe le plus pour leur entreprise.

Dans la salle où a lieu l’entrevue, Jeffrey m’explique comment Pareto, la plateforme SaaS de reelyActive, observe les comportements, les objets et les interactions entre ces éléments : « Disons qu’on a placé un capteur dans la pièce et il perçoit la présence de deux personnes, d’un téléphone intelligent, d’un wearable (dispositif électronique de stockage de données qui peut être porté sur soi), etc. Puisqu’on reproduit l’endroit et ses occupants en leur version « Web », il est très facile pour les ordinateurs de comprendre ces données et il existe déjà des outils pour organiser le tout. On propose donc de traduire le monde physique en Web, avec un flux de données en temps réel. »

Celui qui ose…

Jeffrey Dungen, ingénieur et passionné d’intelligence artificielle, évoluait dans le domaine des technologies de type « friendly big brother » depuis l’époque précoce où les enjeux de vie privée ralentissaient encore beaucoup le développement. « Il n’y avait pas de solution sur le marché pour une problèmatique très simple, comme le besoin de repérer dans quelle pièce d’un entrepôt se trouvent quelques œuvres d’art », se rappelle-t-il.

« Un de mes cofondateurs m’avait fait une belle surprise en bidouillant avec les prototypes, il avait d’ailleurs sacrifié sa veille du jour de l’An pour créer le premier tableau, et je savais qu’on avait vraiment quelque chose de spécial entre les mains », indique le PDG.

C’est avec un premier client, en 2012, que les cofondateurs Jeffrey, Pier-Olivier et Traian ont créé reelyActive. Le client californien souhaitait lancer un service à la AirBnB pour le stationnement. L’utilisateur stationne sa voiture, elle est reconnue par l’espace, et la facturation se fait sans devoir même toucher à son téléphone. Quoique le client n’ait pas pu aller de l’avant parce que l’idée arrivait un peu rapidement sur le marché, cette rencontre a donné vie à la plateforme de localisation de l’entreprise, qui a alors fait appel à l’accélérateur FounderFuel. reelyActive était la première startup canadienne avec composante matérielle à se faire accélérer.

« On a choisi de ne pas jouer le jeu typique d’une startup, d’amasser beaucoup de capital, de suivre la recette habituelle du succès », raconte Jeffrey. « On voulait d’abord créer une grande valeur en se disant que si on arrivait à survivre assez longtemps, on aurait un avantage immense par rapport à nos concurrents et on se retrouverait dans une catégorie à part. C’est ce qui se produit présentement. L’un des gros joueurs dans notre secteur nous regarde aller, incrédule, se demandant comment on a réussi… ».

Croire que l’argent va suivre la valeur n’est pas un chemin facile. « Un message à tous les entrepreneurs qui pensent l’emprunter… je ne le ferais peut-être pas une deuxième fois », avoue Jeffrey dans un éclat de rire. « Mais c’est très gratifiant! »

Avec ses 6 employés, reelyActive manque de personnel pour soutenir sa clientèle grandissante. Voilà un constat heureux pour la jeune entreprise, qui grandit en 2018.

Réellement l’avenir

Au moment de notre rencontre, Jeffrey était chez un partenaire de reelyActive, Jogogo, spécialiste du commerce de détail intelligent. Il m’a expliqué l’importance pour les détaillants de mettre à profit tout ce qui est disponible en ligne. « J’invite mon client à entrer, mais aussi à ramener son profil numérique dans mon magasin physique. Ainsi, non seulement il profite de tout le meilleur du Web et les éléments du profil qu’il choisit de partager permettent au détaillant de lui proposer des articles, etc., mais il a également à sa portée le meilleur du monde réel, un être humain qui peut le regarder et interagir avec lui. » Se projetant dans l’avenir, Jeffrey imagine en outre qu’un jour les enfants pourraient être bien surpris de l’évolution du magasinage : « Mais pourquoi ton avatar n’était pas avec toi quand tu faisais tes courses dans ce temps là, Papa!? »

D’une certaine façon, reelyActive incite les gens à opter pour les interactions du monde réel grâce à ses technologies, un concept qui suscite l’enthousiasme de toute l’équipe.

Changer le monde en alliant la technologie à l’aspect humain, comme une sorte de voyage dans le temps… voilà ce à quoi carbure cette startup montréalaise, qui développe non seulement sa présence en commerce de détail, mais aussi dans les secteurs de la santé et des bureaux intelligents. « Ce sont de belles victoires », souligne Jeffrey. « Avec Desjardins, on a un projet au Stade olympique… c’est quand même particulier, on va pouvoir dire qu’on est dans la tour inclinée la plus élevée au monde! »

Source: Mélanie Pilon, journaliste pour la Vitrine Star Tech


Partenaires:

23Mai 2018

Lorsqu’on a changé de modèle d’affaires, un virage vraiment important vers une nouvelle aventure, je connaissais aucune autre entreprise de Québec ayant adopté ce modèle SaaS. On avait donc peu de joueurs à consulter pour découvrir la meilleure façon de s’y prendre et c’est pour cette raison que l’entreprise a d’abord conçu et mis à l’essai un prototype.
– Johanne Devin, PDG et cofondatrice de WebSelf

WebSelf fournit des outils simples, performants et abordables, ou gratuits, pour la création de site Web à plus de 3 millions d’utilisateurs dans plus de 165 pays. Offrant un maximum de fonctionnalités aux gens qui désirent développer par eux-mêmes leur site Web sans posséder de solides compétences technologiques, la plateforme leur facilite la tâche, qu’il s’agisse de monter un site vitrine ou une boutique en ligne. « Même si nous sommes dans un environnement standardisé, on offre une très grande flexibilité et de nombreuses fonctionnalités, pouvant à tout le moins satisfaire 99 % des besoins de nos clients », indique Johanne.

Lire la suite

09Mai 2018

Nos clients, par exemple des festivals comme les Francofolies de Montréal ou Igloo Fest, apprécient non seulement le fait que notre solution leur permet d’épargner temps et argent, mais aussi de savoir exactement d’où viennent leurs festivaliers. Sont-ils uniquement de passage pour les deux jours de l’événement ou prolongent-ils leur séjour pour découvrir la ville ? Combien de nuitées ? Seuls ou accompagnés, et par qui ? Bref, toutes ces données qui représentent un avantage intéressant pour nos partenaires.
– Andrew Lockhead, président-directeur général et cofondateur de Stay22

Stay22, un agrégateur qui répertorie près de 6,5 millions de propriétés dans 200 pays, aide les voyageurs à trouver les meilleures options d’hébergement à proximité des prochains événements auxquels ils prévoient participer. « On a ciblé le créneau des plateformes de gestion d’événements, de conférences d’affaires, festivals et autres, ce qui nous démarque dans le marché immense des solutions en ligne pour le voyage », mentionne Andrew.

Grâce à ses ententes avec des partenaires tels que Airbnb, mais également avec des systèmes comme Travelport et HotelsCombined, Stay22 offre aux visiteurs un carrefour qui rassemble toutes les ressources de recherche au même endroit, simplifiant grandement leur expérience de planification. Le tout est ajusté sur une carte interactive qui s’intègre directement au site Web de l’organisateur de l’événement, de la billetterie ou autre destination en ligne où se trouve l’utilisateur.

Lire la suite

09Mai 2018

Le CEIM est ravi de collaborer à la tenue du camp entrepreneurial Audace dans ses locaux, et dans le cadre du Startupfest. L’avenir appartient aux jeunes, dit-on. Peut-être encore davantage aux jeunes entrepreneurs!
– Serge Bourassa, président du CEIM

Dans une volonté de développer l’école Audace à travers le Québec et à l’international, la Maison des entrepreneurs du Québec s’associe au CEIM ainsi qu’à l’événement Startupfest pour lancer son 11e camp d’été en entrepreneuriat qui se tiendra du 10 au 14 juillet prochain à Montréal. Cette nouvelle édition accueillera des jeunes de 10 à 16 ans provenant des quatre coins de la planète.

Lire la suite

loading